Faire du recyclage des emballages ménagers une évidence

20 ans de contribution au développement durable

Un terreau favorable

Une prise de conscience écologique et économique.

En 1994, les déchets ne faisaient pas du tout l’objet d’une gestion aussi réglementée et structurée qu’à présent. À l’échelle nationale, un scénario de collecte sélective encourageant les citoyens à trier n’était encore qu’un concept.
Sur fond de prise de conscience grandissante des en jeux écologiques, deux éléments vont se combiner pour créer un terreau fertile à une gestion durable des déchets d’emballage : le cadre législatif et la proactivité des entreprises

Le cadre législatif

La directive européenne 94/62/CE relative aux embal lages et aux déchets d’emballages et, en corollaire, le développement de la notion de “Responsabilité Elargie des Producteurs” ont amené les entreprises à s’engager.

La proactivité des entreprises

Les entreprises belges ont anticipé la législation et les ambitions de l’Europe. Elles ont très tôt montré leur ­volonté de mettre en place un système durable de gestion des déchets d’emballages, avec un rapport
coût/efficacité optimal. Elles ont toujours gardé le cap, malgré le maintien des « éco »taxes sur les emballages de boissons, qui pénalisent financièrement des entreprises qui pourtant, en tant que membres de Fost Plus, assument pleinement leur responsabilité environnementale.

La naissance dun nouvel acteur

Fost Plus a alors vu le jour, s’appuyant sur des études ­poussées, posant les principes de son fonctionnement et les bases d’un scénario de collecte et de tri. En 1998, le système Fost Plus est agréé, suite à la signature d’un Accord de Coopération permettant une approche cohérente de la gestion des déchets d’emballages pour l’ensemble du pays. Cet accord répond à un besoin des acteurs publics et privés de professionnaliser le traitement des déchets d’emballages, pour des raisons écologiques, mais aussi économiques. Le traitement des déchets d’emballages a été ainsi intégré dans le schéma général de collecte des ordures ménagères, permettant une optimisation des coûts et des résultats de recyclage élevés.

Fost Plus est le résultat d’un croisement entre un cadre législatif contraignant et la proactivité des entreprises

Des racines fortes

Si le système belge de traitement des emballages ménagers a pu se développer et livrer des résultats probants sur la durée, c’est grâce à des racines fortes, qui ont pu puiser dans le terreau fertile que nous venons d’évoquer.

Une responsabilité partagée entre les pouvoirs publics et les entreprises

Le monde de l’entreprise, au travers de Fost Plus, a souhaité assumer pleinement ses responsabilités en s’intégrant au paysage existant de la gestion des déchets, et en définissant ensemble, secteur privé et autorités publiques, les modalités de collaboration et de fonctionnement. Cette collaboration a permis de mettre sur pied une organisation unique, basée sur une vision claire et une responsabilité partagée entre les entreprises et les pouvoirs publics.

Une association sans but lucratif

De par son statut d’asbl, Fost Plus a pu instaurer un climat de confiance avec toutes les parties prenantes et faire primer l’intérêt général sur un éventuel intérêt commercial.

Une mission de service public

Cette mission, portée par Fost Plus, implique une égalité de service pour tous les citoyens. Le système couvre donc 100% du territoire et dessert tous les citoyens, que ceux-ci habitent en pleine campagne ou au cœur d’une ville, et ce à coût égal pour tous.

Le principe de solidarité

Le système mis en place s’appuie sur un principe de solidarité entre tous les matériaux d’emballages et entre tous les secteurs. Le financement du système a en effet été conçu pour tenir compte du coût réel du recyclage, tout en ajoutant un mécanisme de solidarité qui permet à tous les matériaux, qu’ils soient recyclés ou non, de participer à l’effort collectif. Cette approche solidaire a permis de fédérer l’ensemble du monde de l’entreprise autour d’un projet unique.

Le système mis en place s’appuie sur un principe de solidarité entre tous les matériaux d’emballages et entre tous les secteurs

Un tronc solide :

11 millions de tonnes recyclées en 20 ans

Avec l’équivalent d’une tonne de déchets d’emballage recyclée par habitant en 20 ans, et près de 90% des emballages ménagers recyclés, la Belgique fait figure de premier de classe. Ce résultat exprime la contribution la plus tangible de Fost Plus au développement durable. Car, derrière chaque kilo de matériau recyclé se cache une économie de matière première autant qu’une réduction d’émissions de CO2.

Un service proche du citoyen

Fost Plus a développé un service complet de collecte en porte-à-porte ou en apport volontaire, proche des citoyens. Celui-ci s’intègre dans le scénario global de collectes des communes et intercommunales. Il est soutenu par une politique volontariste des pouvoirs publics, via notamment la tarification au poids ou volume des ordures résiduelles.

Une sensibilisation forte autour d’un message de tri cohérent

Si les citoyens belges se sont habitués à trier leurs déchets et mesurent désormais toute l’importance de ce geste, c’est grâce à un effort de sensibilisation permanente et une communication répétée du message de tri.

La création d’un marché stable

Le choix des emballages collectés a permis le recyclage effectif de la quasi-totalité de ceux-ci. Ce choix est par ailleurs remis régulièrement en question, au travers d’études ou de projets pilotes. Au final, la demande pour nos matériaux triés est constante, et les prix proposés par les recycleurs sont en phase avec ceux des matières premières. Ce marché solide permet des investissements continus dans de nombreuses innovations technologiques, au niveau des processus de tri et de recyclage : tri optique multifonctions, lignes de tri automatisées, processus de recyclage adaptés à d’autres types d’emballages … Les déchets d’emballages peuvent donc être transformés en ressource dans une industrie du recyclage durable, au niveau belge et européen.

L’adhésion des entreprises

Les entreprises ont pleinement pris conscience de l’intérêt écologique du recyclage des emballages mis sur le marché, ainsi que de l’utilisation de matériaux recyclés dans la production de nouveaux emballages. En prenant en charge l’organisation de tout le système de recyclage des emballages en Belgique et en intégrant dans leurs nouveaux emballages le fruit du recyclage, les entreprises assument concrètement leur responsabilité sociétale et bouclent ainsi la boucle.

Un tronc solide: 10 millions de tonnes de CO2 évitées en 20 ans

Recycler permet de diminuer l’utilisation de matières premières vierges, ce qui réduit drastiquement l’utilisation des ressources ainsi que les émissions de CO2. Les membres ont ainsi permis d’éviter le rejet dans l’atmosphère de 10 millions de tonnes de CO2 en mettant sur pied le système actuel de recyclage des emballages ménagers. Une boule de l’Atomium pourrait contenir 5 tonnes de CO2 pur. Imaginez 2 millions de boules de l’Atomium dans le ciel...

img

Le regard des citoyens et des entreprises sur le déchet a complètement changé : de détritus sans valeur, celui-ci est devenu une ressource estimable.

Des branches entrelacées :

le résultat d’un effort collectif

L’union fait la force, et certainement dans un domaine aussi complexe que le traitement des déchets d’emballages. Si ce dernier a pu à ce point évoluer dans notre pays, c’est grâce à l’implication de tous les acteurs, chacun ayant son rôle et prenant ses responsabilités, à tous les niveaux de la chaîne. Cette implication a été renforcée au fil des ans par un dialogue permanent entre les partenaires, dans une démarche de co-création, d’innovation et d’amélioration constante.

Les entreprises membres de Fost Plus

Les entreprises ne sont pas que des contributeurs financiers. Avec leurs fédérations, elles ont construit le système, siègent au conseil d’administration et participent aux différents groupes de travail qui influent dans les prises de décisions de Fost Plus (communication, législation, prévention, activités opérationelles ...). Elles travaillent également à l’écoconception de leurs emballages, pour en assurer la meilleure fin de vie possible en recyclage ou valorisation.

Les trois Régions

Les trois Régions ont soutenu un partenariat avec le monde de l’entreprise, ainsi qu’une approche harmonisée pour tout le pays à travers l’action de la Commission Interrégionale de l’Emballage, qui délivre notamment les agréments, cadre légal de fonctionnement d’une durée de 5 ans, et contrôle les résultats de Fost Plus.

Les autorités locales

Les communes et intercommunales sont des partenaires incontournables. Elles forment le pont entre les citoyens et les collectes sélectives : elles informent et sensibilisent les citoyens et assurent le suivi des opérations.

Les citoyens

Tout part du geste de tri à la maison. Les citoyens sont réceptifs à l’importance d’un tri efficace et considèrent désormais les déchets différemment. Le tri des déchets d’emballages ménagers a également favorisé la mise en place d’autres tris sélectifs ultérieurs, comme celui des piles et batteries, des déchets électriques et électroniques, des huiles et graisses …

Les opérateurs

Les entreprises de collecte, les centres de tri et les recycleurs n’ont pas hésité à optimiser leurs modes de fonctionnement pour améliorer les différentes étapes de traitement et produire des matériaux recyclés de qualité : camions bi-compartimentés, stations de transfert, usage de logiciels de routage, automatisation des centres de tri ... Ils y ont vu autant une opportunité économique qu’écologique.

Les filières

Fost Plus a construit des relations de confiance avec des experts techniques pour chaque type de matériau, organisées en « filières ». Celles-ci suivent les dernières avancées technologiques en termes de matériaux et de recyclabilité, afin que les instructions de tri et les spécifications soient adaptées aux réalités du terrain. Elles détectent également des opportunités en termes de projets de R&D.

Les collaborateurs de Fost Plus

Ils se sont d’emblée investis dans la construction d’un projet de développement durable. Entre les pionniers de la première heure, fiers de participer au développement d’un projet ambitieux, et les collaborateurs plus récents, attirés par la mission de Fost Plus, tous ont conservé une implication intacte et ont vu leur expertise se consolider dans un domaine à la pointe des préoccupations citoyennes et politiques.

L’union fait la force, et certainement dans un domaine aussi complexe que le traitement des déchets d’emballages.

 

img

1.Des citoyens conscients de l’importance du tri sélectif

Si une écrasante majorité de Belges trient aujourd’hui leurs déchets, c’est bien sûr grâce au service performant de collectes sélectives, mais aussi grâce à de nombreuses campagnes de sensibilisation, menées en collaboration avec les pouvoirs publics pour souligner l’importance du tri sélectif.

Un service performant

Fost Plus a mis en place progressivement dans toutes les communes de Belgique un service de collecte répondant aux besoins des habitants. Ce service a été, pour eux, révélateur de leur production de déchets et de la nécessité de la réduire au travers du geste de tri.

Les campagnes de communication

Elles ont évolué au cours du temps. D’un message quantitatif et participatif insistant sur la nécessité et la réalité du recyclage, on est passé à un message plus qualitatif aboutissant aujourd’hui à une consigne simple : où que vous soyez, quoi que vous fassiez, n’oubliez pas de trier. La formation de personnes-relais, comme les éco-conseillers et services de police dans les communes, a également été un gage de succès du message vers la population.

‘Recycle !’ une app à succès

Elle permet de ne rater aucune collecte, rappelle les règles de tri et les endroits où sont localisés des points de collecte. Plus de 115.000 utilisateurs l’ont déjà téléchargée. Est-ce le début de la fin de notre outil de sensibilisation le plus connu, le calendrier de collecte papier, pourtant encore utilisé avec satisfaction par 70% de la population ?

Dans les écoles

Les bons réflexes de tri s’acquièrent dès le plus jeune âge. Depuis 2004, des actions de sensibilisation, en partenariat avec les intercommunales et l’ASBL GoodPlanet, sont menées dans les écoles maternelles, primaires et secondaires. Des centaines de milliers d’enfants et de jeunes ont ainsi pu comprendre l’importance de trier les déchets. Près de 30.000 animations ont été réalisées auprès de plus de 500.000 élèves en 10 ans. Du matériel de tri a également été distribué, dont 212.400 conteneurs pour les bâtiments et cours de récréation.

Aussi hors de la maison

Fost Plus mène des actions de sensibilisation au tri lors de nombreux festivals et manifestations sportives ou récréatives, pour rappeler que le geste de tri n’est pas uniquement important à la maison. Pour les plus petits événements, Fost Plus a fourni des conteneurs de collecte à chaque intercommunale. Enfin, différents groupes cibles comme les centres sportifs, les mouvements de jeunesse, les lieux de campement, les plages, les transports en commun et les bureaux font l’objet d’une attention particulière afin d’y stimuler le tri.

La lutte contre les déchets sauvages

Elle a également été activement soutenue par Fost Plus, sous forme d’études, de campagnes de communication, d’appels à projets et de fourniture de matériel de collecte : 1.227.880 sacs, 61.394 rouleaux de sacs, 84.306 pinces, 156.280 paires de gants et 79.915 gilets fluorescents ont ainsi été distribués.

img
img

2. Une source d’emplois et de développement professionnel

Le système mis en place par Fost Plus génère pas moins de 2.361 emplois directs et 205 emplois indirects. 74% de ces emplois sont accessibles à des personnes peu qualifiées qui, grâce à des formations pratiques, peuvent élever leur niveau de compétences et faire évoluer leur carrière.* Le secteur du recyclage est ainsi un moteur de progrès, non seulement environnemental et économique, mais aussi social. Des initiatives d’économie sociale ont par ailleurs été soutenues afin de remettre au travail des personnes qui étaient complètement déconnectées de la vie active.

Des emplois moins pénibles

Grâce à un marché stable permettant l’automatisation des lignes de tri, et en prêtant une attention permanente au confort et à la sécurité des travailleurs, les opérateurs ont pu réduire sensiblement la pénibilité des emplois. L’amélioration continue de la qualité des flux collectés, par des opérations de contrôle et des communications ciblées, permet également de limiter les risques d’accidents.

Une entreprise qui forme

Fost Plus, en collaboration avec le VDAB, le Forem et ­GoodPlanet, a formé pas moins de 3.047 personnes ces  5 dernières années dans les centres de tri, les communes et chez les collecteurs. Il s’agit essentiellement de formations très pratiques et courtes, axées sur l’amélioration de la collecte et du tri des déchets. Fost Plus a également développé des formations pratiques à l’ergonomie et à l’assertivité en cas de litige avec des citoyens.

Depuis 2009, un module d’apprentissage sur internet (e-learning) est également disponible pour tous les centres de tri des PMC. Un module spécifique pour les collecteurs a vu le jour en 2011. Ces outils, basés sur des mises en situation concrètes, permettent notamment aux travailleurs intérimaires de se familiariser rapidement avec les opérations de collecte et de tri.

 

* Source: Etude RDC Environnement avril 2014

img
img

3. Une approche qualité pour des matières recyclées appréciées

 Si les matières recyclées sont aujourd’hui considérées comme des matières premières secondaires, c’est parce que toute la chaîne a su  mettre en place un suivi de qualité efficace : un tri optimal débouche sur un recyclage efficace qui débouche à son tour sur des produits recyclés de haute qualité.

La qualité croissante des collectes

La qualité des matières collectées s’est améliorée d’année en année. Le choix des collectes en porte-à-porte et l’uniformisation des règles de tri ont démontré leur efficacité. Le taux de résidu moyen dans les sacs PMC, soit la proportion d’objets non conformes aux règles de tri, gravite autour de 15% depuis 2003.  L’apposition sur les sacs mal triés d’un autocollant “main rouge” de refus a eu, dès 1999, un effet très net, de même que le bonus financier offert aux intercommunales dès qu’elles atteignent un taux de résidus inférieur à 20%. Ce bonus s’élève au total à près de €800.000 par an. 

L’optimisation des collectes du verre via les bulles, la construction de socles en dessous des bulles et les contrôles de propreté autour de celles-ci ont également ­amélioré le service aux citoyens et la qualité des matières ­recyclées. Environ 15 à 20% des sites sont encore régulièrement répertoriés comme sales et de nombreux efforts sont menés pour réduire ce chiffre.

La bonne qualité de la collecte des papiers-cartons est restée très stable, ce qui est vérifié par des analyses continues sur le terrain.

L’optimisation des collectes du verre via les bulles, la construction de socles en dessous des bulles et les contrôles de propreté autour de celles-ci ont également ­amélioré le service aux citoyens et la qualité des matières ­recyclées. Environ 15 à 20% des sites sont encore régulièrement répertoriés comme sales et de nombreux efforts sont menés pour réduire ce chiffre.

La bonne qualité de la collecte des papiers-cartons est restée très stable, ce qui est vérifié par des analyses continues sur le terrain.

Des contrôles dans les centres de tri et chez les recycleurs

Fost Plus effectue régulièrement des contrôles sur les matériaux sortant des centres de tri ou arrivant directement chez les recycleurs, afin de garantir un approvisionnement de qualité. Il s’agit essentiellement de déceler la présence d’éléments contaminants, avec des seuils à ne pas dépasser. Au final, selon les experts des différentes filières, la qualité des lots qui arrivent chez les recycleurs est parmi la plus élevée en Europe et appréciée de ces derniers, qu’ils soient locaux ou situés en dehors de nos frontières. La pureté des balles sortant des centres de tri est en effet supérieure à 98%.

 

Qualité et éthique

Les recycleurs, dont l’énorme majorité se trouve en Belgique et dans des pays voisins, font tous l’objet d’audits complets réguliers par des organismes indépendants. Ceux-ci vérifient sur site leurs capacités industrielles et le recyclage effectif des matières, ainsi que le respect des normes éthiques, sociales et environnementales strictes imposées dans les cahiers des charges. Environ 30 audits sont réalisés chaque année.

 

img
img

4. L’optimisation, une priorité pour les opérations de collecte et de tri

Fost Plus étudie, avec les intercommunales, les possibilités d’optimiser les circuits de collecte pour éviter les déplacements inutiles. Des camions hybrides permettent des économies de carburant substantielles, tout comme l’utilisation raisonnée de logiciels de géo-routage. Dans plusieurs intercommunales, l’adaptation des circuits de collectes va entièrement permettre de réduire le nombre de kilomètres parcourus.

Une évaluation permanente avec les filières matériaux

Les scénarios de tri mis en place ont prouvé leur efficacité. Mais le secteur du traitement des déchets évolue sans cesse et de nouvelles technologies pourraient permettre de recycler encore plus d’emballages. C’est pourquoi Fost Plus s’est associée avec des experts dans les différents matériaux d’emballages pour évaluer les possibilités de trier plus, pour un même niveau de qualité. à cet égard, une étude publiée fin 2012 a permis de clarifier les contraintes, opportunités et enjeux quant à la faisabilité d’une collecte élargie des emballages plastique. 

 

Des innovations pour stimuler l’efficacité

En 2014, Fost Plus a doublé l’incitant financier pour le recyclage des emballages plastique autres que les bouteilles et les flacons. De nouvelles fréquences et modalités de collectes sont également testées.

 

img
img

5. Des résultats crédibles grâce à un fonctionnement transparent

Des mécanismes garantissant la transparence totale des flux d’informations, tout au long de la chaîne de traitement, ont été mis en place dès la création de Fost Plus. Cette gestion des données permet d’augmenter l’efficacité des opérations de tri et de collecte, en détectant d’éventuels dysfonctionnements et en minimisant les risques de fraude. Toutes les parties concernées – citoyens, entreprises, pouvoirs publics – peuvent avoir la garantie que les matériaux sont effectivement recyclés de façon durable. 

 

Statistiques fiables pour les pouvoirs publics

Les flux d’informations en ligne et leur contrôle ont facilité l’accès des pouvoirs publics à des données statistiques fiables. Au final, la Commission Interrégionale de l’Emballage peut plus facilement compiler les données et les transmettre aux instances européennes.

 

Des données en temps réel 

Les matériaux transportés par chaque camion sont pesés, à leur arrivée comme à leur sortie du centre de tri PMC et chez les recycleurs. Les données sont encodées en temps réel dans un système informatisé connecté, qui facilite ensuite le recoupement des informations. In fine, l’intercommunale dispose d’une vue globale sur les flux de matériaux collectés sur son territoire. Fost Plus a accès, en tant qu’arbitre, à toutes ces informations, de manière quasi instantanée. Les données encodées sont, pour un grand nombre d’opérateurs, directement injectées dans leurs logiciels de facturation, ce qui accroît l’efficacité et limite le risque d’erreurs. Par mois, 27.000 bons de pesées sont enregistrés et contrôlés par les différentes parties.

 

Informatisation et simplification administrative du système 

Les responsables d’emballages sont tenus de déclarer dans le détail les quantités et types d’emballages qu’ils mettent sur le marché. Les déclarations font l’objet de contrôles réguliers. 86% de celles-ci se font désormais en ligne, ce qui réduit les erreurs tout en permettant une économie substantielle de papier et un précieux gain de temps pour les entreprises et Fost Plus. Certains groupes cibles, comme les entreprises qui mettent peu d’emballages sur le marché ou certains secteurs spécifiques, peuvent transmettre leurs informations au moyen de déclarations simplifiées, mais néanmoins représentatives. 

 

img
img

6. Des coûts stables et maîtrisés

La durabilité d’un système se mesure aussi à sa pérennité économique. Bien que les entreprises et les citoyens soient de plus en plus sensibles aux enjeux environnementaux du traitement des déchets, ils restent aussi très attentifs au facteur coût et attendent de la stabilité.

 

Une tarification favorisant le recyclage

Le financement du système par les entreprises membres de Fost Plus repose sur un mode de calcul qui part des coûts et recettes du recyclage des matériaux collectés. S’y ajoute une pondération qui garantit une solidarité entre les différents types de matériaux : la bonne recyclabilité d’un matériau profite à d’autres matériaux plus difficilement recyclables, qui de leur côté devront verser une cotisation plus élevée. 

La gestion efficace des coûts opérationnels a permis de stabiliser les revenus nécessaires provenant des membres. Les montants demandés varient donc principalement en fonction de la demande pour les matières recyclées, demande qui reste tributaire de la santé économique mondiale. 

 

Un message de tri efficace

Dès le départ, le message de tri a été défini sur base des spécifications du recyclage. Ainsi, plus de 96% des quantités collectées sont traitées chez les recycleurs en vue d’un recyclage mécanique. Si l’on additionne les différents postes de coûts, résultats d’appels d’offres transparents, dont on soustrait les recettes tirées de la commercialisation des matériaux, le coût annuel du système équivaut à environ 6 euros par habitant, totalement pris en charge par Fost Plus. 

 

img
img

7. Des emballages mieux conçus

La sensibilisation à l’optimisation des emballages, dans leurs différentes phases de conception, est une des ambitions de Fost Plus. Les outils et services développés par Fost Plus ne se limitent pas à la recyclabilité. Ils proposent aussi d’autres actions d’écoconception garantissant la meilleure utilisation du produit et la meilleure fin de vie de son emballage. Ces outils ont été créés en collaboration avec les entreprises et leurs fédérations.

 

 

Des outils d’écoconception ouverts à tous

Fost Plus propose à ses membres des diagnostics de leurs emballages et des conseils personnalisés, ainsi que deux outils disponibles sur internet.

Pack4ecodesign.org permet aux entreprises de réaliser une analyse de cycle de vie simplifiée pour de nombreux emballages et présente les actions d’écoconception possibles pour réduire les impacts environnementaux.

Pack4recycling.be, un outil développé en collaboration avec les filières, permet d’évaluer la recyclabilité d’un emballage en quelques clics.

Ces outils sont intégrés au site Preventpack.be, riche en ­informations, newsletters et dossiers sur les bonnes pratiques en matière d’optimisation des emballages. Fost Plus s’est associée aux fédérations sectorielles ainsi qu’à sa consœur VAL-I-PAC (emballages industriels) pour ses actions de sensibilisation à l’optimisation, avec l’aval des autorités publiques.

L’émulation par la promotion 

Les Greener Packaging Awards mettent à l’honneur des entreprises qui ont réduit l’empreinte environnementale de leurs emballages. 118 emballages ont déjà été proposés par nos membres, mais aussi par des étudiants et des designers, lors des deux premières éditions. 

Fost Plus délivre par ailleurs des attestations CO2 aux responsables d’emballages et aux recycleurs qui, grâce à leurs investissements dans le système de collecte, tri et recyclage, ont permis de réduire les émissions de CO2.

 

img
img

8. Une expertise connue et reconnue au-delà des frontières

Le système belge de traitement des déchets d’emballages jouit d’une belle reconnaissance internationale grâce à ses résultats et son rapport coût/efficacité. 

 

Une référence internationale

Fost Plus accueille de nombreuses délégations étrangères et est invitée à des conférences aux quatre coins du monde. Le système de collecte sélective, de tri et de recyclage et la collaboration efficace mise en place entre les secteurs public et privé suscitent beaucoup d’intérêt de la part d’autres organismes de gestion des déchets, mais aussi du monde de l’entreprise et de pouvoirs publics étrangers. 

De nombreuses études internationales citent la Belgique en exemple pour sa traduction efficace de la directive européenne relative aux emballages et aux déchets d’emballages et de la responsabilité élargie des producteurs.

 

A l’origine d’une association européenne d’échange de bonnes pratiques

Fost Plus est à l’origine de la création, en 2013, de EXPRA (Extendend Producer Responsability Alliance). Cette association européenne d’organisations de gestion des déchets d’emballages issues de différents pays défend un modèle transparent et efficace de responsabilité élargie des producteurs durable et vise à échanger des bonnes pratiques. EXPRA a pour ambition de mener ses organisations membres vers un haut niveau d’excellence opérationnelle et de faire naître des collaborations transnationales concrètes, tant sur le plan de la collecte, du tri et du recyclage que de l’optimisation des emballages. Enfin, EXPRA met tout en œuvre pour que les principes qui la guident puissent être reconnus par les instances européennes.

 

Au service des autres organisations

Depuis 2005, Fost Plus a conseillé diverses organisations à l’étranger. Le système belge a été une source d’inspiration et ce, pour tout l’éventail de ses activités : la transposition de la directive en droit belge, l’application du principe de responsabilité élargie des producteurs, les modalités opérationnelles de terrain, le contrôle des opérateurs, les campagnes et initiatives de sensibilisation, ou encore les outils d’écoconception. 

 

img
img

9. Un employeur responsable

L’engagement de Fost Plus, en tant qu’entreprise, envers le développement durable
se concrétise à deux niveaux : la satisfaction de ses employés et la gestion éco-responsable de ses ressources.

 

Bien-être et développement personnel

La dimension sociétale et environnementale du cœur de ­métier de Fost Plus est un facteur d’attractivité et de ­motivation pour les collaborateurs. Un cadre de travail agréable et stimulant leur est également offert.

Fost Plus met tout en place pour répondre aux besoins de ­développement personnel de ses collaborateurs et leur propose de nombreuses formations. 2.202 heures de formation ont ainsi été suivies en 2013. La mobilité interne est également stimulée. 

Dans sa politique de recrutement, l’entreprise privilégie les compétences plutôt que des critères comme l’âge ou le diplôme. Fost Plus a ainsi engagé plusieurs personnes de plus de 45 ans ces dernières années.

 

Une équipe transversale d’une douzaine de collaborateurs veille à la mise en œuvre de valeurs chères à l’entreprise : la collaboration, la transparence, la qualité, la flexibilité et l’innovation. 

Les collaborateurs de Fost Plus ont en outre la chance d’évoluer dans un environnement de travail flexible, respectueux de l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle. Un taux d’absentéisme très faible de 1,6% est d’ailleurs observé, quand la moyenne nationale est à plus de 3%. 

Ce bien-être transparaît dans l’étude Hay « Engagement at work » réalisée en 2013, qui souligne notamment des scores nettement supérieurs à la moyenne en termes de fierté des employés de travailler pour Fost Plus et de leur sentiment d’effectuer un travail stimulant et intéressant.

Une meilleure utilisation des ressources, au bénéfice de la planète

En 2012, Fost Plus a emménagé dans un bâtiment très efficient au niveau énergétique, doté notamment de triples vitrages et de systèmes de ventilation, d’éclairage et de climatisation éco-performants. 

Le choix d’équipements électriques à faible consommation et la réduction du nombre d’imprimantes et de copieuses, de 25 à 4, ont permis de réduire la consommation électrique. 

La consommation d’eau a également été fortement réduite grâce à l’utilisation de toilettes écologiques et d’éviers avec capteurs de mouvement.

 

Grâce à des efforts de sensibilisation pour imprimer moins et en recto-verso, l’utilisation de papier a diminué de 40%. Les réunions se font de plus en plus sans support papier, chacun pouvant visualiser les documents sur l’écran qui figure dans chaque salle de réunion. Le grammage du papier est passé de 80 g à 70 g. 

Et évidemment, Fost Plus a mis en place un système efficace de tri de ses propres déchets. Cette vitrine de ses activités a d’ailleurs vocation exemplative pour les nombreux visiteurs.

Toutes ces actions ont permis à Fost Plus d’obtenir la première étoile du label entreprise écodynamique de la Région de Bruxelles-Capitale.

img
img
img
img
img

Contact